Le Pont des amants de l'amant

23 octobre 2011

Le haïkours - 1

"Pourquoi j'ai appelé ça le haïkours? Eh bien, vous avez déjà vu un ours? C'est très grand."

J'ai déjà parlé de l'intérêt -maladif, diront les femmes de sa vie- de Yaruch Bann pour les poèmes japonais à forme fixe, et plus particulièrement le haïku auquel il s'essaiera tout au long de sa vie. J'ai également mentionné le sixiku, création bannienne à partir de ce même haïku qu'il allonge et crible d'encore quelques contraintes thématiques et formelles. En voici maintenant la forme poussée à l'extrême: le haïkours.
Quand le haïku occidentalisé compte trois vers et le sixiku six, le haïkours, lui, en compte quarante-huit. Chacun de ces vers a un nombre fixe de pieds, et une contrainte stylistique ou sémantique. En voici le squelette tel qu'il apparait en introduction de Quarante-huit haïkours à lire l'air de rien, le seul recueil de haïkours écrit par Bann:

5 pieds: évocation du voyage
7 pieds: deux verbes
7 pieds: rime avec le vers suivant
3 pieds: rime avec le vers précédent
8 pieds: deux noms ou verbes ou adjectifs commencent par la même lettre
8 pieds: un nom propre
4 pieds: référence animale
5 pieds: référence à une personne vivante à l'époque de l'écriture du poème
3 pieds: référence au temps
1 pieds: le son [u]
7 pieds: impératif
6 pieds: rime avec l'après-après vers
6 pieds: matériau
12 pieds: rime avec l'avant-avant vers
8 pieds: néologisme
5 pieds: champ lexical de la peur
5 pieds: répétition d'un ou plusieurs mots
9 pieds: réutilisation d'une des contraintes précédentes, au choix
3 pieds: mot étranger
Nombre de pieds libre
5 pieds: concept abstrait
8 pieds: un nombre
10 pieds: référence à la musique
11 pieds: banalité
10 pieds: insulte
9 pieds: infinitif
8 pieds: quelque chose de poilu
7 pieds: un point d'exclamation
5 pieds: verbe de mouvement
5 pieds: un matériau
30 pieds: pas de verbe d'état
12 pieds: un sentiment
8 pieds: un des quatre éléments
10 pieds: une chose fausse
6 pieds: une chose finie
6 pieds: une saison
4 pieds: une chose sacrée
8 pieds: rime avec le suivant
8 pieds: rime avec le précédent
8 pieds: textile
7 pieds: un adverbe
5 pieds: une maladie
Un saut à la ligne
7 pieds: Commencer par mais ou ou ou et
5 pieds: nom propre
3 pieds: le son [ɛ̃]
5 pieds: le mot maison
6 pieds: quelque chose d'arrondi
6 pieds: quelque chose d'interdit


Et voici l'un des haïkours du recueil:


Mon catamaran
Qui vogue et fait des bonds
M’a trouvé des bordures
Des ordures
Au contact du jardin croqué
De la balade à Singapour
Brève crinière
De PJ Harvey
Heure éteinte
Ouf !
Reviens brillant pacifique !
Fais de mon désir rouge
Un premier pan d’argile
J’ai vu trop d’arcanciels perdus dans trop de bouges
Et des comités d’arcanciels.
Ton effroi d’emprunt:
Guerre aimant la guerre.
Chevauchons des plats, bramons des chants
Un Kahwa
Et du pain tout d’or
Dans ma liberté
Et mes cinq parties de campagne
Battue sur le rythme des trains qui passent
La vie est pleine de surprises et courte
Quand tous les connards avalent les rails.
Etre difficile au petit jour
Devant les chats du gros soleil
C’est connard être, et pour sûr !
Marcher dans l’eau plate
Croitre dans la craie
Manger des aubes et des forêts bleues, avoir des cœurs et puis n’en avoir plus, savoir conduire les bus de silex
C’est amour et tristesse et bonheur en beignets
Un vent vous fait plier le soir
La terre plate vous supporte peu
Le dinosaure appelle
Le retour à l’automne
Et aux icones
Avec la barbarie moderne
On a tué les choses ternes
On a défiguré la soie
Aimer punk et tristement
Donne des angines.

Ou bien les choses sont fausses
Comme un rond d’Euclide
Terre est feinte
Maison de bazar
Où l’on croque des seins
Mais des seins clandestins.


Commentaires

Poster un commentaire