Le Pont des amants de l'amant

23 octobre 2011

Le haïkours - 1

"Pourquoi j'ai appelé ça le haïkours? Eh bien, vous avez déjà vu un ours? C'est très grand." J'ai déjà parlé de l'intérêt -maladif, diront les femmes de sa vie- de Yaruch Bann pour les poèmes japonais à forme fixe, et plus particulièrement le haïku auquel il s'essaiera tout au long de sa vie. J'ai également mentionné le sixiku, création bannienne à partir de ce même haïku qu'il allonge et crible d'encore quelques contraintes thématiques et formelles. En voici maintenant la forme poussée à l'extrême: le haïkours.Quand le haïku... [Lire la suite]

23 janvier 2009

Quelques haïkus

Voici quelques haïkus tirés du recueil Haïkus courts, publié par Bann en 1967. Les deux premiers appartiennent à la section "Haïkus apocalyptiques":            Un globe en crevasses Des enfoirés qui grommellent Et moi qui me marre *** Croquemort en flammes Hurlant dans mon jardin noir L’offrande était faible Dans certaines éditions, le dernier vers de ce haiku est modifié de cette manière: Croquemort en flammes Hurlant dans... [Lire la suite]
Posté par Gerald Pessoa à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 avril 2008

Encore un sixiku

Encore un sixiku, et pas des plus optimistes: "Sinistre équinoxe:Le cliché bafouéEt traîné dans la boue...Reviens à la vie,Tu n'es pas censée mourir Avant cet hiver." A l'heure actuelle, personne n'est capable de dire qui est la femme à laquelle s'adresse Bann dans ce poème...
11 décembre 2007

Court poème de Contrebann

En attendant un article plus complet sur Antiyaruch Contrebann, voici un court poème qu'il écrivit en 1981. Même si j'apprécie l'humour de Bann qui se cache derrière, je dois admettre que ce genre de texte me fait me demander sérieusement comment une telle supercherie a pu tenir quinze ans. Je m'appelle Yaruch BannEt je suis une bananeUne grosse banane idioteAvec une tête idiote Regardez comme je suis stupide! Yaruch Bann, 1981 (Antiyaruch Contrebann) Il est presque dérangeant de constater que le recueil qui contient ce poème a eu... [Lire la suite]
16 octobre 2007

Sixikus

Récemment, un internaute a posté en commentaire un magnifique sixiku-hommage qui m'a agréablement surpris de par son assimilation parfaite de l'esprit du sixiku bannien. Il m'apparait en effet de plus en plus clairement que chez Bann, le sixiku est synonyme d'un profond pessimisme. J'en veux pour preuve deux sixikus sélectionnés dans son recueil Haikus courts: Nos années passéesFlammes hivernalesQui entourent mes ailesFaites-les donc mourir!J'aurai connu la douceurDes matins en fleurs Celui qui fait l'orQuand l'été le haitLui,... [Lire la suite]
01 mai 2007

Ãguas de Marco - Les Zoo de Mars

Je vous ai déjà parlé de la passion de Bann pour le Brésil. L'écriture de cet article m'a replongé dans mes vieux vinyles, à la recherche de l'album "BannaNova", sur lequel j'ai fini par mettre la main. Cependant, à mon grand étonnement, ma chanson préférée n'y figurait pas, chose étonnante puisque dans mon souvenir elle y était. Je l'ai finalement retrouvée sur une vieille cassette, enregistrée en 1975 sur la vieille radio d'Arcachon "Gironde FM" je crois (elle n'existe plus...), et j'ai décidé d'en... [Lire la suite]
Posté par Gerald Pessoa à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 avril 2007

Quelques Haïkus:

Tous les haïkus qui suivent sont extraits de Haïkus courts: Celui-ci fait habilement référence au poème "Spleen" de Baudelaire: Je suis comme le roi-dites donc il fait vraiment beau!-d'un pays plus-vieux? Les suivants sont des haïkus humoristiques, avec cependant dans le second une réflexion metatextuelle sur l'art du haïku: Un mot quelconque.Quel con! Que de grossier'tés!Quelle belle conque... Deux plus trois font cinq,deux plus deux plus trois font sept;est-ce un haïku? L'oiseau s'est assis,puis a posé sa... [Lire la suite]
Posté par Gerald Pessoa à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 avril 2007

Petit Haïku au passage...

Brise fine enfin-pur instant de création?Récréa-sillon... Haïkus courts 1967
Posté par Gerald Pessoa à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2007

Haiku

Ce triste baiserComme un roi de ParaguayL'entends-tu voler? Yaruch Bann (1956)
Posté par Gerald Pessoa à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 décembre 2006

Il est parti

Ma vie mon printemps Si je pars un soir Sans jamais revenir Pleurez-moi par pitié Ça sera mon seul bagage Devant l’Eternel   C’est un poème que Yaruch écrivit durant une triste période de sa vie, et qui connaît aujourd’hui une triste actualisation. Vous remarquerez qu’en ce qui concerne la forme du poème, il s’agit d’un sixiku, forme poétique dérivée du haiku, inventée par Yaruch Bann lui-même, et faisant certainement écho au « haïku oulipien généralisé » de Jacques Roubaud. Difficile de ne pas ... [Lire la suite]
Posté par Gerald Pessoa à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]